Les indispensables de la prise de son (hors matériel audio)

IMG-5653
Bien préparer sa prise de son
12 décembre 2017
Accessoires tournages

Préparer son matériel d’enregistrement est une phase essentielle avant toute prise de son. Que l’on soit sur un tournage nécessitant principalement de la prise de son de dialogues ou que l’on procède à des enregistrements de bruitages, avoir le paquetage adéquat permet de répondre aux demandes du mandat et à d’éventuels imprévus. Ce sujet a été traité en détail dans l’article “Bien préparer sa prise de son”, que je vous invite à découvrir, si vous ne l’avez pas encore parcouru.

Il y a toutefois d’autres éléments qu’il peut s’avérer important d’emporter avec soi et qui ne font absolument pas partie de la panoplie audio, mais qui apporteront un certain confort à votre session d’enregistrement sur le terrain. C’est ce que je vous propose d’aborder dans le présent article.


Boissons / nourriture
Certains tournages peuvent s’avérer longs… très longs. Et nombre de ceux-ci s’effectuent en extérieur, avec parfois beaucoup de déplacements et peu de temps de pause. Il est donc dans certains cas littéralement impossible de se fournir en boisson ou nourriture dans ces moments-là, d’autant plus si les lieux de prises de vues se trouvent dans des endroits reculés, comme la haute montagne par exemple. Prévoir alors de quoi s’hydrater et se remplir la panse peut s’avérer vital, surtout lors des belles journées caniculaires d’été. J’ai ainsi toujours avec moi au moins une bouteille d’eau pour étancher aux soifs urgentes et de quoi parer à une petite faim, si l’heure du repas est encore loin. On ne sait jamais combien de temps peut durer l’enregistrement d’une scène.


Crème solaire / lunettes de soleil / casquette
Restons dans les accessoires estivaux. Comme je viens de le dire, de nombreux tournages se passent en extérieur, surtout en été. Avec les grosses chaleurs et un soleil puissant, il est judicieux de s’équiper en conséquence avec une casquette pour éviter l’insolation, des lunettes de soleil pour voir correctement ce que l’on fait quand on manie la perche et de crème solaire pour ne pas finir rouge comme un homard.

Combo solaire


Les vêtements
S’habiller correctement pour un tournage n’est pas un détail. Qu’il fasse chaud ou froid, que le temps soit humide ou sec et que l’on soit en intérieur ou en extérieur, le choix des vêtements ne devra pas être pris à la légère.

En intérieur, il peut vite faire chaud, voire très chaud. Quand un tournage s’effectue dans une pièce souvent fermée (pour éviter les perturbations sonores venant de l’extérieur) et remplie de gens (une équipe de tournage peut facilement représenter une dizaine de personnes), il vaut mieux ne pas se vêtir trop chaudement car les températures grimperont vite dans la pièce.

En extérieur, cela dépendra surtout de la saison en cours et des conditions météorologiques du jour. Pendant la saison chaude, le combo t-shirt/bermuda sera souvent tout indiqué. Seule exception, lorsque le client est d’un certain standing. On privilégiera alors plutôt le pantalon dans ces cas-là. Pendant la saison froide et humide, avoir de bons vêtements imperméables et chauds permettra de rester dehors pendant de longues heures. Pour éviter que le matériel soit trop sujet à l’humidité, il existe des ponchos imperméables spéciaux, suffisamment large pour permettre à la sacoche de prise de son de rester sous celle-ci. C’est le cas du Rain Poncho de Sachtler. Ce n’est pas très sexy, mais ça peut s’avérer très utile.

Rain Poncho Sachtler_resize

Pour finir, les chaussures doivent être choisies avec soin également. Il m’est arrivé de devoir tourner en hiver dans des conditions froides et humides (les pieds dans la neige voire même dans l’eau). Il est donc primordial d’avoir au pied des chaussures bien isolées, imperméables et de bonnes paires de chaussettes.

Enfin, une paire de gants pourra s’avérer utile pour ne pas avoir les doigts qui gèlent (rendant toute manipulation extrêmement difficile voire douloureuse). Il vaudra mieux alors opter pour une paire bien isolante mais relativement fine, pour pouvoir toujours appuyer sur les divers boutons de l’enregistreur avec précision.

Les chaufferettes
En hiver, les températures peuvent descendre très bas. Et malgré ce grand froid, bon nombre de tournages peuvent encore s’effectuer en extérieur. Il m’est ainsi arrivé de tourner par -12°C . Quand on a les pieds dans la neige pendant plusieurs heures, on a beau avoir de bonnes chaussures et des chaussettes épaisses, le froid gagne inéluctablement nos orteils. Il existe alors de petites chaufferettes à glisser dans les chaussures ou les gants, pour réchauffer ses extrémités. Un must pour conserver un peu de chaleur dans ces conditions difficiles

__00001_Chauffe-pieds-GRABBER-Taille-M-L-40-46-_resize chaufferette-pour-main---la-paire_full_resize

Lampe de poche / lampe frontale
Nombre de tournages ont lieu la nuit ou très tôt le matin. Avoir ainsi une lumière d’appoint telle une lampe de poche pourra s’avérer d’une grande aide. Mieux, la lampe frontale permet d’éclairer là où se regarde se porte, et sans avoir besoin de la tenir. Les mains sont alors libres pour porter l’un des nombreux sacs qui peut faire partir de votre équipement. Croyez-moi, quand il s’agit de se diriger dans une forêt sombre avec tout son paquetage, c’est un élément indispensable.

c_1-lampe-frontale-big_8fea815749f342129a33fa42d349c601_resize


Batterie additionnelle pour smartphone
Le smartphone est un outil indispensable pour chaque tournage. Outre les diverses photos et vidéos souvenirs ou posts Facebook et Instagram en live (de plus en plus courant si le projet n’est pas confidentiel), nombre d’autres fonctionnalités du téléphone sont utilisées, mettant la batterie à rude épreuve. C’est pourquoi il est recommandé d’emporter avec soi le câble d’alimentation du téléphone ainsi qu’une batterie externe permettant jusqu’à plusieurs charges complètes de l’appareil.

  • Téléphone / WhatsApp
    Lorsque l’équipe de tournage est importante et qu’il y a plusieurs déplacements, la communication entre les membres est primordiale. Se retrouver à cours de batterie quand on doit retrouver son chemin dans un endroit paumé peut s’avérer très problématique. Heureusement, il est souvent possible de recharger le téléphone via le port USB de sa voiture pendant les trajets.
  • GPS
    Bien souvent l’outil de navigation permet de se rendre sans encombre ni détours aux divers points de tournage, que ce soit en ville comme en campagne.
  • Télécommande de matériel
    De nombreux appareils peuvent être commandés avec son smartphone via le Bluetooth (comme le Zoom F8 ou les Tentacle Sync E). Cette fonction est plus de l’ordre du confort que du primordial, car il reste généralement possible de commander les appareils autrement mais c’est toujours un plus appréciable (vive la technologie).
  • Appareil photo / vidéo
    Bien que ce soit certainement la partie moins primordiale de l’utilisation d’un smartphone en tournage, pouvoir immortaliser certaines situations peut s’avérer utile pour sa promotion personnelle ou pour avoir de la matière à montrer lors de divers cours que je donne par exemple.

Batterie Smartphone Sony


Stylo / marqueur
Que ce soit pour signer un document de confidentialité ou de droit à l’image ou laisser une note derrière son pare-brise pour indiquer que bien que la voiture est mal garée, c’est pour un tournage (parfois ça marche et on évite l’amende) le stylo est un outil indispensable. La pointe est également très utile pour détacher la batterie d’un enregistreur comme le Sound Devices 702T.

 

Scotch d’électricien / gaffeur / médical
On a souvent besoin de scotcher quelque chose, que ce soit pour fixer un câble au sol, à un pied de micro, ou sur un vêtement pour éviter qu’il ne bouge, ou pour consolider un câble dont le connecteur ou la gaine commencent à s’user. Le gaffeur m’a permis aussi plusieurs fois de fixer solidement des micros sur une structure, par exemple sur l’arrière d’une voiture, pour enregistrer le bruit du pot d’échappement ou des roues. Le scotch médical (hypoallergénique) permet également de fixer sur la peau le câble d’un micro cravate qui pourrait bouger un peu trop lorsque la personne qui le porte fait un peu trop de mouvements.

Gaffer noir 2 Scotch electricien_resize

Le velcro
Moins courant, le velcro s’avère toutefois être un outil indispensable que j’utilise quasiment à chaque tournage. J’ai ainsi avec moi des rouleaux de velcro fin (comme un rouleau de scotch), que je peux découper selon la longueur désirée. Ceux-ci me permettent de rassembler l’excédent de câbles de micro cravates installé sur une personne ou de ranger correctement les nombreux câbles que je transporte avec moi.

Un autre type de velcro, beaucoup plus grand et que l’on peut acheter au mètre, s’avère très utile lorsqu’il s’agit d’installer le récepteur d’un micro cravate sur une caméra. En effet, nombre de celles-ci ne comportent pas forcément d’emplacement prévu à cet effet. Il devient alors possible de coller l’un des côtés du velcro sur le récepteur du micro cravate et l’autre côté sur la caméra.

Ciseaux sac_resize


Les ciseaux
Avoir une paire de ciseaux avec soi permet de couper toutes sortes de choses, notamment les bouts de scotch ou de Moleskine (dont je parle dans l’article « Bien préparer sa prise de son »).

 

Le tournevis
Nombre d’appareils comportent des vis. Avoir un petit tournevis simple et/ou cruciforme permet souvent de resserrer des parties d’un appareil qui pourrait venir à avoir du jeu. Il est évidemment impossible d’emporter toutes les tailles avec soi, mais vous vous rendrez rapidement compte de celles dont vous aurez besoin. Le modèle d’un côté cruciforme et de l’autre plat fourni avec les appareils Lectrosonics est ainsi très adapté pour de nombreux besoins.

Lectrosonics_35679_Mini_Flathead_Screwdriver_533357_reisze

Bien-sûr, pour emporter tout ceci avec soit il faut prévoir de la place. Il vaut mieux ainsi ne pas choisir une sacoche trop petite ou en privilégier une qui a de nombreuses poches devant et sur les côtés.

J’espère que cet article vous aura été utile. Cette liste est non exhaustive et n’hésitez pas à me faire part de vos outils indispensables dont je n’aurais peut-être pas parlé.

Comments are closed.